Comment écrire “ aux côtés de”

Nous sommes en septembre 1356, près de Poitiers. Philippe, 14 ans, se trouve aux côtés de son père, le roi Jean deux, dit Jean le Bon. Tous les deux se battent avec l’énergie du désespoir contre les Anglais. Dans le fracas de la bataille, on entend la voix de Philippe qui crie : « Père gardez-vous à droite, Père gardez-vous à gauche! ». Le roi sera finalement vaincu et capturé. Son fils gagnera ce jour-là le surnom de Philippe le Hardi.

Comme beaucoup d’entre vous j’ai appris cette anecdote à l’école, en cours d’Histoire. Cela fait partie de ce qu’un certain Président appelle « le roman national ». Et, pour paraître moderne, disons que « aux côtés de » est un élément de langage qui marque ici un engagement, une posture, qui signifie bien plus que de simplement se trouver « au côté » de quelqu’un.

C’est, en substance, ce que j’ai répondu à un client, et néanmoins ami (auteur de romans historiques de surcroît), qui m’interrogeait sur le bon usage de la locution « aux côtés de ». « Deux de mes personnages marchent vers leur destin, m’écrivait-il, mais l’un est-il « au côté » ou « aux côtés »de l’autre? »

La réponse des grammairiens, académiciens, etc, est que les deux sont acceptés. Si vous voulez rester basique, cartographique pour ainsi dire, vous écrirez « au côté ». Si vous voulez donner un peu d’ampleur à la présence d’un personnage à côté d’un autre, vous choisirez « aux côtés ».

Lecteur pressé, satisfait de savoir que vous pouvez appuyer sur un bouton ou sur l’autre; merci de nous avoir rendu visite. Pour les lecteurs qui disposent encore de quelques minutes et d’un peu de curiosité, voici quelques éléments supplémentaires.

Quand il s’agit de deux personnes, le gros bon sens nous dit que le singulier « au côté » est préférable, puisqu’il est impossible d’être à la fois à la gauche et à la droite de quelqu’un. À propos d’une photo de vacances, on pourrait écrire que « le fils est au côté de son père ». Le singulier convient. Mais à propos d’une autre de ces photos qui le montre avec son père et sa mère, on écrira que le fils est « aux côtés de ses parents ». L’usage du singulier semblerait étrange.

Retenons que « au côté » fonctionne bien dans une situation simple, qui se prête à un constat. Un constat qui peut avoir une grande force, comme dans le Dormeur du val, le fameux poème de Rimbaud : « Les parfums ne font pas frissonner sa narine ; Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine, Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.»

Mais vous reprendrez bien un peu de cet excellent « aux côtés » dans les situations qui expriment une intention, une volonté de collaboration; comme dans « Elle a joué aux côtés de Leonardo DiCaprio », ou bien « Il a travaillé plusieurs années aux côtés du ministre ».

Notez que « à côté », cette locution qui marque la proximité immédiate (« Au balcon qui donne sur la place Saint Pierre de Rome, on aperçoit Charlie à côté d’un homme en blanc »; « Le chat s’endort à mon côté »), prend facilement le pluriel. Ainsi de cette promesse d’un politicien à un autre : « Je serai toujours à vos côtés, quoi qu’il arrive. » Ou bien cette invitation, qui pourrait être très tentante dans certaines circonstances : « Venez-vous asseoir à côté de moi ».

Cet article sera également publié sur mon site www.ecrirecvendre.com

Conseil en Écriture. Suivez Ecrire C Vendre sur Facebook

Conseil en Écriture. Suivez Ecrire C Vendre sur Facebook